L’euro s’est apprécié et les investisseurs s’attendent à une hausse des actifs financiers français, dette comme actions, lundi au lendemain de la qualification pour le second tour de l’élection présidentielle française d’Emmanuel Macron et de Marine Le Pen. Avec la progression de Jean-Luc Mélenchon dans les intentions de vote, les investisseurs s’étaient inquiétés d’un second tour qui aurait opposé le candidat de la France insoumise à Marine Le Pen et abouti à un duel entre deux eurosceptiques.

[…] « Le risque politique français n’est pas complètement dissipé avec des élections législatives qui vont se dérouler dans un paysage politique totalement bouleversé où le Front national conserve un poids très important », prévient Daniel Gerino, directeur général de la société de gestion Carlton Sélection.

Retrouvez l’article complet paru sur différents sites web en suivant l’un des liens ci-dessous:

+ Challenges.fr –> cliquez ici + EasyBourse.com –> cliquez ici

+ TradingSat.com –> cliquez ici + LaTribune.fr –> cliquez ici

+ ZoneBourse.com –> cliquez ici + Boursorama.com –> cliquez ici